Pour Que l’Esprit Vive

L’objectif statutaire de Pour Que l’Esprit Vive défini au moment de la création de l’association (qui se situe dans le contexte économique et social de la grande crise des années trente) était d’aider les artistes et intellectuels dont nombre vivaient dans des situations de précarité proche de la misère.

Fondée en 1932, l’association Pour Que l’Esprit Vive a été reconnue d’utilité publique en 1936

De 1932 à la guerre, l’action d’Armand Marquiset, qui venait lui-même de renoncer à une carrière de compositeur et de pianiste, consistera tout autant à apporter des aides matérielles qu’à soutenir la création artistique : organisation de concerts, d’expositions et de prix.

Après le départ effectif d’Armand Marquiset, en 1946, l’activité de Pour Que l’Esprit Vive a été pendant quelques quatre décennies essentiellement centrée sur un type d’assistance personnalisée dont la nécessité hélas a toujours continué à se faire sentir.

Aujourd’hui, l’Association mène une action culturelle et sociale à travers différents pôles :

  • La Résidence artistique francophone internationale de La Prée (Indre)
  • Musique à La Prée (concerts et festival, Indre)
  • La Galerie Fait & Cause (Paris) –  site www.sophot.org photo sociale et  environnementale
  • Hors Saison Musicale (France) qui a pour mission de renforcer le lien social et rompre l’isolement dans les campagnes, en période hivernale, par le partage de la Musique.

Plus d’informations sur l’association et ses pôles d’action :

Pour Que l'Esprit Vive

Association Pour Que l’Esprit Vive, reconnue d’utilité publique –

7 rue Guillaume Bertrand – 75011 PARIS