La Musique pour rompre la solitude

L’art, c’est le plus court chemin de l’homme à l’homme ». André Malraux

L’exigence de qualité est un principe incontournable de Hors Saison Musicale.

La longue expérience de l’association Pour Que l’Esprit dans le milieu musical, notamment autour de la résidence d’artistes de  l’Abbaye de La Prée pendant plus de 20 ans, permet de proposer une programmation d’excellence avec de grands musiciens professionnels, d’envergure nationale ou internationale.

Les musiciens invités sont tous, en France ou à l’étranger, déjà reconnus et établis dans leur carrière (Ensemble Hélios, Ensemble Carpe Diem, Trio les Eclats, Marielle Nordmann, Guy Touvron, Jean-Pierre Arnaud..), ou de jeunes musiciens de talent, lauréats des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique à l’aube de leur carrière professionnelle (Quatuor Hanson, Quatuor Zaïde, Quatuor Zahir, Quatuor Tchalik, Elsa Grether, Vincent Lhermet…)

Accompagnée artistiquement les deux premières années par le violoncelliste et compositeur Dominique de WILLIENCOURT, Hors Saison Musicale a la chance d’avoir reçu comme première marraine en 2015-2016 Marielle NORDMANN, grande Dame de la harpe, concertiste internationale et pédagogue.

Pour l’édition 2016-2017, c’est sous le parrainage du trompettiste aussi généreux qu’émérite – Guy TOUVRON –  que se place la programmation.

 « La musique reflète la société, le paysage et jusqu’au climat et la géologie du pays où elle voit le jour ».  Yehudi Menuhin.

Les musiques traditionnelles sont des musiques de tradition orale, de tradition populaire, liées bien souvent à des événements de la vie en société. Les danses intervenaient dans des mariages, des travaux de la communauté comme des battages agricoles, etc… Elles sont essentiellement rurales.

Quand Bartók ou Kodaly utilisent des thèmes collectés dans les campagnes, ils utilisent une matière brute, une musique traditionnelle. La musique « classique » prend ses sources en partie dans ces musiques traditionnelles. La programmation musicale permet ainsi de relier les cultures traditionnelles ou rurales avec la culture classique, souvent considérée comme urbaine. L’attention est portée sur le choix des œuvres et la médiation artistique,  la façon dont les musiciens les présentent, afin de les rendre accessibles à tous par quelques clés d’écoute.

Chaque visite musicale est suivie d’un temps de partage avec les hôtes qui la reçoivent, autour d’un verre, d’un goûter… qui souvent se prolonge avec les voisins invités pour l’occasion.

Chaque concert est ponctué d’explications et suivi d’échanges entre le public et les musiciens.